Politique

Guinée : rififi à la Cour constitutionnelle

Kèlèfa Sall, ex-président de la Cour constitutionnelle de Guinée. © CELLOU BINANI/AFP

L'éviction de Kèlèfa Sall de son poste de président de la Cour constitutionnelle a suscité la polémique en Guinée. L'opposition estime qu'il paie son discours de 2015, lorsqu'il avait enjoint Alpha Condé de ne pas procéder à une révision constitutionnelle. La réalité est plus complexe.

Contrairement aux apparences, et à ce qui a été dit un peu rapidement, la destitution par ses pairs de Kèlèfa Sall de sa charge de président (mais non de membre) de la Cour constitutionnelle, le 12 septembre, n’a pratiquement rien à voir avec son fameux discours de décembre 2015 enjoignant à Alpha Condé d’« éviter les sirènes révisionnistes de la Constitution » – discours dont il n’était d’ailleurs que l’un des coauteurs et pas le plus intransigeant.

Trois procédures en trois ans

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte