Politique

Législatives au Gabon : quel sort pour les vaincus ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 23 octobre 2019 à 20h41
Une gabonaise vote à l’ouverture du scrutin présidentiel à Libreville, le 30 août 2009 (photo d’illustration).

Une gabonaise vote à l'ouverture du scrutin présidentiel à Libreville, le 30 août 2009 (photo d'illustration). © JOEL BOUOPDA TATOU/AP/SIPA

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba et son Premier ministre avaient prévenu : les candidats qui souhaitent conserver leur poste seraient bien inspirés de sortir vainqueurs aux élections législatives…

Éliminés dès le premier tour des législatives du 6 octobre, Michel Menga M’Essonne (Rassemblement Héritage et Modernité) et Jean De Dieu Moukagni Iwangou (Union et Solidarité), ministres depuis mai, ont peut-être déjà perdu leur portefeuille.


>>> À LIRE – Législatives au Gabon : les sept enseignements du premier tour


Ali Bongo Ondimba et Emmanuel Issoze Ngondet, son Premier ministre, avaient prévenu : ceux qui veulent conserver leur poste seraient bien inspirés de sortir vainqueurs aux élections. À moins qu’ABO n’épargne ces ministres d’ouverture, récemment débauchés de l’opposition.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer