Politique

Burundi : Armel Niyongere exhorte les États-Unis à faire pression sur le gouvernement

L'avocat Armel Niyongere avec Mark S. Dieker, directeur Afrique, chargé de la démocratie et des droits de l’homme (à droite), à Washington. © Twitter/Armel Niyongere

À Washington, l'avocat Armel Niyongere a appelé les États-Unis à faire pression sur le gouvernement burundais afin qu’il accepte de discuter avec l’opposition en exil.

Venu à Washington assister à une table ronde sur la nouvelle loi encadrant les ONG au Burundi, l’avocat Armel Niyongere a été reçu le 10 octobre au département d’État, où il s’est entretenu avec Mark S. Dieker, directeur Afrique, chargé de la démocratie et des droits de l’homme.


>>> À LIRE – Burundi : l’ONU souhaite un accord avant les élections de 2020


Niyongere a appelé les États-Unis à faire pression sur le gouvernement burundais afin qu’il accepte de discuter avec l’opposition en exil.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte