Politique

Sénégal : ces irréductibles bastions de l’opposition

L’ex-chef de l’État Abdoulaye Wade acclamé par la foule à son arrivée à Dakar, le 10 juillet. © Photo VN/EAHOUNOU/AID pour JA

La majorité présidentielle a remporté quasiment tous les départements du pays aux législatives de 2017, sauf une poignée de bastions de l’opposition sur lesquels Macky Sall bute toujours.

Grande gagnante des législatives de 2017, la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) l’avait emporté dans quasiment tous les départements du pays. Tous, sauf une poignée de bastions de l’opposition sur lesquels Macky Sall bute toujours et qui font aujourd’hui l’objet de toutes ses attentions, car il sait que chaque voix comptera pour l’emporter dès le premier tour.

Le département de Mbacké, fief de la confrérie mouride, vote depuis des années pour le Parti démocratique sénégalais (PDS) d’Abdoulaye Wade. Le département de l’Europe du Sud (qui regroupe les diasporas d’Italie, d’Espagne et du Portugal) avait aussi porté son choix sur le premier parti d’opposition lors des législatives.

Enfin, dans le département de Dakar, BBY l’avait emporté avec moins de 3 000 voix d’écart sur la coalition Manko Taxawu Senegaal, de Khalifa Sall. La coalition présidentielle avait aussi été talonnée dans les départements de Ziguinchor et d’Oussouye par celle d’Abdoulaye Baldé, député-maire de Zinguinchor qui s’est déclaré candidat à la présidentielle.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte