Dossier

Cet article est issu du dossier «Afrique-France : un autre regard ?»

Voir tout le sommaire
Économie

Économie : rééquilibrage entre la France et l’Afrique

Echangeur du pont Henri Konan Bédié, quartier de Marcory, Abidjan, Côte d'Ivoire, en mars 2016. © Jacques Torregano pour JA

Pour Emmanuel Macron, la France doit travailler sur un pied d’égalité avec le continent Africain. Elle se montrera plus généreuse mais n’en restera pas moins pragmatique.

Pas un mois ne passe sans qu’une délégation patronale du Medef ne prenne le chemin d’un pays africain, ou sans qu’un forum à Paris ne tente de persuader les investisseurs que le continent est le nouvel Eldorado. Ses 5 % à 10 % de croissance annuelle depuis les années 2000 et le tam-tam médiatique sur l’apparition de « lions africains » ont fini par les convaincre qu’une classe moyenne urbaine est en train d’y naître, avec des besoins de consommation croissants.

« Partenariat »

Les Chinois, puis les Brésiliens et les Indiens se sont mis à labourer le continent, à bâtir routes et barrages pour le plus grand profit de leurs entreprises et de leurs volumes d’exportation. Les entrepreneurs français, en revanche, commencent tout juste à considérer d’un autre œil une Afrique longtemps jugée trop risquée malgré ses taux élevés de profitabilité.


>>> À LIRE – Dette : le casse-tête chinois


Et ils sont encore loin de se bousculer au portillon d’un continent sur lequel ils hésitent encore à miser. Les investissements directs (IDE) français en Afrique, pour l’année 2016, représentent moins de 1 % du total des investissements tricolores dans le monde. Certes, en 2015, ce pourcentage a atteint 14 %, mais, en 2014, il traduisait une baisse…

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte