Politique

Côte d’Ivoire : « Photocopie », le frère du président, a pris la tête de la région de Tchologo

Téné Birahima Ouattara, frère du président ivoirien, a remporté le Conseil régional de conseil régional du Tchologo.

Téné Birahima Ouattara, frère du président ivoirien, a remporté le Conseil régional de conseil régional du Tchologo. © DR / Téné Birahima Ouattara (Facebook)

On l’appelle Photocopie pour sa ressemblance avec le président ivoirien. Petit frère d’Alassane Ouattara, ministre et fidèle parmi les fidèles, Téné Birahima Ouattara vient de s’emparer du Conseil régional du Tchologo, l’un des bastions de la famille, lors des élections du 13 octobre.

« Je voudrais dire à Ibrahim que je lui confie Kong. Ibrahim, Kong est entre tes mains ! » Sur la place de la ville, en ce début juillet 2013, le président ivoirien Alassane Ouattara fait monter son jeune frère sur la tribune. Une image rare : le discret Téné Birahima Ouattara n’aime ni la lumière ni les mondanités.

Cinq ans après avoir été élu avec 100 % des voix, « Photocopie », comme il est surnommé en raison de sa ressemblance avec son aîné, a choisi de laisser la mairie de Kong – dont il est aussi le député – pour briguer le conseil régional du Tchologo. Objectif : occuper le plus de terrain possible face à Guillaume Soro, originaire de Ferkessédougou, la capitale de la région.

Ministre des Affaires présidentielles

Toujours membre du parti présidentiel mais en délicatesse avec sa direction, le président de l’Assemblée nationale a en effet laissé plusieurs de ses proches se présenter aux élections locales. Le rival de Téné Birahima Ouattara, Mamadou Coulibaly, ne cachait d’ailleurs pas sa proximité avec les mouvements pro-Soro.

Photocopie est depuis toujours l’homme des missions sensibles et secrètes. Fidèle parmi les fidèles du chef de l’État, il a toujours suivi son grand frère. Passé par la Banque atlantique de Côte d’Ivoire, il a participé à la création du Rassemblement des républicains (RDR), dont il est l’historique trésorier.

Resté un grand argentier de l’ombre depuis l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara, il est aussi chargé du domaine réservé du chef de l’État : les services de renseignements et les questions sécuritaires notamment. Ministre des Affaires présidentielles, il occupe un bureau du bâtiment principal du palais d’Abidjan et ne répond qu’à un homme : son frère.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte