Médias

[Analyse] Affaire Khashoggi : le mauvais scénario saoudien

Par

Jihâd Gillon est journaliste à Jeune Afrique, il suit le Moyen-Orient et le Maghreb, plus particulièrement les nombreuses crises qui traversent la région, de la Libye aux pays du Golfe en passant par la Syrie.

Jamal Khashoggi en février 2015 lors d'une conférence de presse. © Hasan Jamali/AP/SIPA

Les révélations, rumeurs et « fake news » se succèdent dans « l'affaire Khashoggi », du nom de ce journaliste saoudien porté disparu depuis le 4 octobre après avoir franchi le seuil du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

«C’était comme dans Pulp Fiction. » La comparaison est celle d’un responsable turc cité par le New York Times pour décrire le sort réservé au journaliste saoudien Jamal Khashoggi, porté disparu depuis qu’il a franchi le seuil du consulat ­d’Arabie saoudite à Istanbul, le 4 octobre. Il devait certainement ­penser à la scène où Vincent Vega – John Travolta – et Jules Winnfield – Samuel Jackson – tuent par erreur un malheureux dans leur voiture et appellent à la rescousse Winston Wolfe – Harvey Keitel.

Ce dernier est chargé de faire disparaître toute trace de l’homicide en un temps record, tâche dont il s’acquitte avec brio et autorité. Si l’on en croit le témoignage du quotidien new-yorkais, c’est donc – à quelques détails près – ce qui se serait passé le 4 octobre à Istanbul.

Incertitudes

« Khashoggi a été tué dans les deux heures suivant son arrivée au consulat par une équipe d’agents saoudiens qui ont démembré son cadavre avec une scie à os apportée dans ce but, précise la même source. L’ordre a été donné par la cour royale saoudienne. »

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte