Arts

Art contemporain : 1-54, Londres à l’heure africaine

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 04 octobre 2018 à 16h46
« Miss Azania 2019-2015 », de l’artiste sud-africain Athi-Patra Ruga.

"Miss Azania 2019-2015", de l'artiste sud-africain Athi-Patra Ruga. © WHATIFTHEWORLD

La foire d’art contemporain créée par la Marocaine Touria El Glaoui se tiendra du 4 au 7 octobre dans le coquet labyrinthe de la Somerset House. Un événement qui vaut le détour.

Pour la sixième fois, Londres accueille la foire d’art contemporain africain 1-54, créée par la Marocaine Touria El Glaoui. À cette occasion, ce sont quelque 40 galeries qui présenteront les travaux de plus de 130 artistes issus du continent. Variété des pratiques et des discours, richesse des propositions font de cette foire une agora où résonnent les voix, voire les cris, les clameurs, d’artistes renommés ou émergents.

Un forum de rencontres et de discussion, piloté par l’écrivain anglo-ghanéen Ekow Eshun, permet d’aller au-delà des questions commerciales inhérentes aux foires d’art. En parallèle, la Somerset House offre ses murs à la première exposition personnelle au Royaume-Uni du Sud-Africain Athi-Patra Ruga,« Ofgods, rainbows and omissions ».

Les prochaines éditions de 1-54 auront lieu à La Mamounia (Marrakech) du 23 au 24 février 2019 et à Industria (Manhattan) du 2 au 5 mai.

En attendant, voici un aperçu de ce que vous trouverez à Londres :

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer