Cinéma

Maroc-France : Loubna Abidar va passer de l’autre côté de la caméra

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
L’actrice marocaine Loubna Abidar à Paris, en 2016.

L'actrice marocaine Loubna Abidar à Paris, en 2016. © Pierre Terdjman/NYT-Redux-REA

L’actrice marocaine Loubna Abidar, qui s’est fait connaître pour son rôle de prostituée dans « Much Loved » de Nabil Ayouch, réalisera à la fin de l’année son premier long-métrage.

Loubna Abidar s’est fait connaître pour son rôle de prostituée dans Much Loved de Nabil Ayouch, puis s’est réfugiée en France après avoir été agressée. Loubna Abidar s’apprête aujourd’hui à passer de l’autre côté de la caméra. Grâce à une production au budget « 100 % français », l’actrice marocaine réalisera, à la fin de l’année, son premier long-métrage. Il contera des histoires d’amour lesbien et s’attaquera aux tabous sexuels et à l’hypocrisie des sociétés marocaine et française.


>>> À LIRE – Loubna Abidar : « J’ai beaucoup de bons défauts »


Certes, Loubna Abidar, qui ne cache pas sa bisexualité, a peu d’expérience en matière de réalisation, mais elle a déjà supervisé le tournage de son propre clip lors de sa brève expérience de chanteuse. Elle bénéficie également du soutien de nombreux réalisateurs français tels que Philippe Faucon et Antoine Desrosières. Elle tournera son film, dont la sortie est prévue en 2019, au Maroc (de Casablanca à El Jadida) et en France (au Mans).

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer