Culture

Maroc : avec le Fima, Dakhla devient la capitale de la mode

Réservé aux abonnés | | Par
Alphadi, styliste et créateur du Festival International de la mode en Afrique (Fima).

Alphadi, styliste et créateur du Festival International de la mode en Afrique (Fima). © Vincent Fournier pour JA

Pour son vingtième anniversaire, le Festival international de la mode en Afrique (Fima) s’ouvrira fin novembre à Dakhla avec un concert du groupe ivoirien Magic System.

Pour le vingtième anniversaire de sa création, le Festival international de la mode en Afrique (Fima), qui s’exporte à Dakhla (Maroc) du 21 au 24 novembre, s’ouvrira sur un concert du groupe ivoirien Magic System.


>>> À LIRE – Alphadi : « Le Fima est le plus vieux festival africain dédié à la mode, il continuera de vivre »


Nouveauté de cette 11e édition : un salon, le Haske (« lumière », en haoussa), organisé pendant toute la durée du festival, promouvra une cinquantaine de marques de mode, de produits de beauté et de bien-être africaines et internationales.

On y trouvera des stands pour chacune de ces marques, une exposition d’artistes d’Arkane (une association marocaine pour la promotion de l’art) et de la Cox Gallery (de Bordeaux), ainsi que des conférences et ateliers portant sur la mode et les cosmétiques. Soutenue par Rabat, qui participe à son financement, cette édition du Fima sera dotée d’un budget d’environ 2 millions d’euros.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte