Politique

Afrique du Sud : la garde rapprochée de Cyril Ramaphosa

Cyril Ramaphosa à son arrivée au Parlement sud-africain, le 16 février 2018. © Gianluigi Guercia/AP/SIPA

Sept mois après son accession au pouvoir en Afrique du Sud, l’état de grâce est déjà terminé pour le président Cyril Ramaphosa. L’économie est en récession, sa réforme agraire suscite des résistances, et il ne contrôle pas totalement l’ANC.

  • Bejani Chauke

LinkedIn/Bejani Chauke

Ancien conseiller parlementaire de Ramaphosa. Bejani Chauke a été le directeur de sa campagne pour la présidence de l’ANC, en 2017. Aujourd’hui conseiller politique du chef de l’État, il prépare les élections générales de 2019.

  • Steyn Speed

Conseiller spécial à la présidence. Il est l’ancien responsable de la communication de l’ANC. Il a été cadre chez Shanduka, le holding de Cyril Ramaphosa, dont il est un proche de longue date.

  • Mcebisi Jonas

Son envoyé spécial, chargé des investissements étrangers. Leurs liens sont plus récents, mais son engagement ne peut être mis en doute : vice-ministre des Finances de 2014 à 2017, il a contribué à la chute de Jacob Zuma en dénonçant l’influence de la famille Gupta.


>>> À LIRE – Afrique du Sud : Ramaphosa, un président pressé de tourner la page Zuma


  • James Motlatsi

Dean Hutton/Bloomberg/Getty

Cofondateur, avec Ramaphosa, de la puissante Union nationale des mineurs (NUM). Il a mené avec lui une grève historique sous le régime de l’apartheid (1987). Il demeure l’un de ses amis les plus proches et monte parfois au front dans les médias.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte