Diplomatie

Candidature de Chakib Khelil en Algérie, le président du Sénat camerounais soigné en France…

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 12 novembre 2019 à 17h47
Secrets de Palais

Secrets de Palais © JA

L’ex-ministre algérien de l’Énergie n’exclut pas de se présenter à la présidentielle de 2019, Marcel Niat, président du Sénat camerounais, est actuellement soigné en France… Chaque semaine, Jeune Afrique vous dévoile les coulisses du pouvoir. Plongée dans les secrets des chefs d’État et de leur premier cercle.

• Chakib Khelil candidat en Algérie ?

L'ancien ministre de l'Énergie algérien, Chakib Khelil.

L’ancien ministre de l’Énergie algérien, Chakib Khelil. © Hans Punz/AP/SIPA

La famille de Chakib Khelil, qui n’exclut pas que l’ex-ministre de l’Énergie soit candidat à la présidentielle de 2019, a confié à son entourage qu’il « irait aux élections ». Cité dans des affaires de corruption présumée et inculpé en 2013 avant d’être blanchi, Khelil avait fait en 2016 une tournée des confréries religieuses dans l’espoir de redorer son image.

• Cameroun : Marcel Niat se soigne à Neuilly

Marcel Niat Njifenji, le président du Sénat camerounais.

Marcel Niat Njifenji, le président du Sénat camerounais. © Jean-Pierre KEPSEU pour Jeune Afrique

Une rumeur l’a donné pour mort. En réalité, Marcel Niat Njifenji, 83 ans, séjourne toujours à l’Hôpital américain de Neuilly (près de Paris), où il est traité pour des troubles neurologiques.

Le président du Sénat, qui est par ailleurs le successeur constitutionnel de Paul Biya en cas de vacance du pouvoir, avait été pris en charge par une ambulance dès sa descente de l’avion, à l’aéroport de Roissy, dans la matinée du 18 septembre.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer