Politique

Mémorial Thomas-Sankara : Imhotep porte plainte à Ouagadougou

Réservé aux abonnés | | Par
Thomas Sankara à Ouagadougou au Burkina Faso, le 26 février 1987.

Thomas Sankara à Ouagadougou au Burkina Faso, le 26 février 1987. © Archives Jeune Afrique-REA

Le cabinet d’architecture burkinabè Imhotep, qui s’est vu retirer le projet du mémorial Thomas-Sankara pour plagiat, a contre-attaqué en portant plainte à Ouagadougou.

Sélectionné fin janvier pour construire le mémorial Thomas-Sankara à Ouagadougou, le cabinet d’architecture burkinabè Imhotep s’est vu retirer cette mission pour plagiat. Le comité chargé du projet a estimé que le lauréat du concours avait copié la bibliothèque de Lawrence, au Kansas (États-Unis).

Imhotep soutient qu’il a contacté les architectes de ce bâtiment (Gould Evans), qui l’auraient « félicité pour l’originalité de [son] projet », ne considérant « en aucun cas qu’il s’agit d’un plagiat ». Imhotep a porté plainte à Ouaga.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte