Elections
Un agent de la Commission électorale, dans un bureau de vote d’Antananarivo, lors de la présidentielle de 2013 à Madagascar.

Cet article est issu du dossier

Présidentielle à Madagascar : 36 prétendants pour le palais d’Iavoloha

Voir tout le sommaire
Politique

Présidentielle à Madagascar : quels sont les résultats du sondage polémique ?

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 23 octobre 2019 à 20:40

Andry Rajoelina en meeting à Antananarivo, le 1er août.

Interdit par les autorités malgaches, le sondage polémique sur les intentions de vote à la présidentielle du 7 novembre, auquel JA a eu accès, donne l’ex-président Andry Rajoelina en tête. 47 % des personnes interrogées ne se sont néanmoins pas prononcées.

Le 26 septembre, les autorités malgaches ont suscité une polémique en obtenant le retrait d’un sondage sur les intentions de vote à la présidentielle du 7 novembre, que la fondation allemande Friedrich-Ebert avait commandé. Les pouvoirs publics auraient fait pression sur l’ambassade d’Allemagne afin que les résultats – auxquels JA a eu accès en exclusivité – ne soient pas révélés.


>>> À LIRE – Présidentielle à Madagascar : 36 prétendants pour le palais d’Iavoloha


Andry Rajoelina donné en tête

Réalisée sur un échantillon représentatif de 800 personnes à travers le pays, cette enquête d’opinion donne l’ex-président Andry Rajoelina en tête, avec 25 % des voix. Il devance son prédécesseur, Marc Ravalomanana (17 %). Hery Rajaonarimampianina, qui a démissionné en septembre, arrive en troisième position (4 %).

Un nombre élevé (47 %) de personnes interrogées se sont abstenues de se prononcer.