Politique

Élections au Gabon : deux ans après, va-t-on tourner la page de la présidentielle ?

De g. à Dr. : Alexandre Barro-Chambrier (RHM), Guy Nzouba-Ndama (Démocrates), le président Ali Bongo Ondimba, Michel Menga (suspendu de ses fonctions de secrétaire général du RHM depuis son entrée au gouvernement, et Jean Ping, qui appelle au boycott du scrutin. © Saad pour Jeune Afrique

Deux ans après la présidentielle, l’opposition rêve de contraindre Ali Bongo Ondimba à une cohabitation inédite à l’issue des élections législatives et locales. Première manche le 6 octobre.

Revoilà les Gabonais en campagne électorale. Alors que les braises de la présidentielle de 2016 fument encore, les électeurs sont appelés à choisir 143 députés à l’occasion des législatives, dont le premier tour se tiendra le 6 octobre et qui seront couplées à des scrutins locaux.

Le pays est fracturé, les rancœurs ne sont toujours pas digérées, mais le Gabon a changé : personne, à Libreville ou à Port-Gentil, n’ignore l’ampleur des dégâts causés par l’affrontement qui a opposé Ali Bongo Ondimba à Jean Ping. Le discours populiste qui avait ciblé la « légion étrangère » censée entourer le chef de l’État n’est plus de mise, et la Coalition pour la Nouvelle République, réunie autour du candidat unique de l’opposition, a volé en éclats.

Les divisions ont entraîné l’émiettement du paysage politique, et plusieurs partis sont apparus. Guy Nzouba-Ndama, qui avait accepté de se ranger derrière Jean Ping il y a deux ans, a lancé Les Démocrates. Les deux hommes ne se voient plus depuis des mois. L’ancien président de l’Assemblée nationale a même décidé de braver le mot d’ordre de boycott que Ping a fait diffuser par ses proches. Lui-même candidat au siège de Koulamoutou (Ogooué-Lolo), Nzouba-Ndama se pose comme le probable chef de file de l’opposition parlementaire. Lors de la présidentielle, c’était tous pour un. Le 6 et le 27 octobre (date fixée pour le second tour), ce sera chacun pour soi.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte