Société

[Tribune] Les larmes du lac Victoria

Par

Ancien journaliste à Jeune Afrique, spécialiste de la République démocratique du Congo, de l'Afrique centrale et de l'Histoire africaine, Tshitenge Lubabu écrit régulièrement des Post-scriptum depuis son pays natal.

Plus de 100 personnes ont péri dans le naufrage d'un ferry dans le sud du lac Victoria, en Tanzanie. Ici le port de Mwanza. © George Mwangi/AP/SIPA

Le bilan du naufrage d’un ferry tanzanien dans le lac Victoria, le 20 septembre, est lourd : au moins 230 morts. Plutôt que de chercher des boucs émissaires, le président tanzanien doit se poser des questions sur le comportement au quotidien de ceux qui sont censés représenter l’État.

Deux cent trente morts au moins. Le bilan du naufrage d’un ferry tanzanien dans le lac Victoria est lourd, très lourd. Selon les autorités tanzaniennes, cette tragédie est la conséquence de la surcharge du bateau, dont la capacité maximale est de cent passagers. Or il y a eu largement plus du double, sans parler des marchandises. Qui est responsable de cette tolérance excessive ?

Dar es-­Salaam montre du doigt l’équipage du bateau naufragé. Mais où étaient donc les agents de l’administration chargés de la régulation du trafic lacustre ? Nous n’en saurons peut-être rien. Quoi qu’il en soit, nous sommes en face d’un manquement gravissime au règlement. Le président tanzanien a beau tonner contre l’insouciance de l’équipage, le voilà bien avancé : les victimes sont mortes à jamais. Y aura-t-il une enquête sérieuse ? Des têtes vont-elles tomber ? Croisons les doigts !


>>> À LIRE  – 

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte