Dossier

Cet article est issu du dossier «Présidentielle au Cameroun : huit candidats dans la course»

Voir tout le sommaire
Politique économique

Cameroun-Nigeria : une occasion manquée

Le ministre camerounais de l'Économie, Louis Paul Motaze intervient lors d'un lors des Assemblées annuelles 2016 du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale le 6 octobre 2016 à Washington. © ZACH GIBSON/AFP

Partageant plus de 1 000 kilomètres de frontière avec la première économie du continent, le Cameroun ne tire pas profit de ce vaste marché.

Le sujet est à ranger parmi les paradoxes du pays des Lions indomptables. « Imagine-t-on la France se montrant indifférente à ce qui se passe en Allemagne, ou le Canada ne tenant aucune­ment compte des États-Unis ? », s’interroge un chef d’entreprise camerounais pour illustrer la défiance de Yaoundé vis-à-vis d’Abuja en matière économique.

À Yaoundé, rien n’est véritablement fait pour tirer parti de la présence de ce puissant voisin. Les chiffres des échanges montrent surtout une relation largement déséquilibrée. Troisième fournisseur du Cameroun en 2016, le Nigeria affichait encore en sa faveur un excédent commercial de 125,8 milliards de F CFA (192 millions d’euros) ­l’année écoulée. En cause : les importations d’hydrocarbures au profit de la Sonara, l’unique ­raffinerie de pétrole du Cameroun, quand le Nigeria représente seulement 1 % des exportations du pays.

La réalité est

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Lire les autres articles du dossier

«Présidentielle au Cameroun : huit candidats dans la course»

Fermer

Je me connecte