Dossier

Cet article est issu du dossier «Hôtellerie : une croissance continue»

Voir tout le sommaire
Hôtellerie

Guinée : Conakry se refait une beauté

Parmi les nouvelles réalisations : la très chic Cité internationale Plaza Diamant, dans le quartier de Kipé& © Vincent Fournier/Jeune Afrique-R

Outre les investissements publics, des dizaines de millions d'euros ont été injectés par des opérateurs privés dans des projets immobiliers qui ont transformés la capitale.

En 2013 était inauguré, à Dixinn, le Palm Camayenne, premier cinq-étoiles du pays, ouvert par la filiale équato-­guinéenne du groupe espagnol Unicon. L’année suivante, ce fut le tour du Millenium, également situé sur la corniche nord.

Le Sheraton Grand Conakry (de l’américain Starwood), dans le quartier résidentiel de Kipé, et le Noom Hotel, à Kaloum, porté par le holding sénégalais Teyliom, ont ouvert leurs portes à la fin de 2016, suivis par le Kaloum et par l’hôtel-résidence Onomo, récemment inauguré à l’entrée de Kaloum, sur la corniche sud, mais aussi par le Niger et l’Azalaï (en cours de construction), auxquels viendront s’ajouter, dans un an, les tours du Weily Kakimbo.

Auparavant, on ne pouvait même pas accueillir trois chefs d’État en même temps

Depuis 2010, la capacité d’hébergement hôtelier de la capitale guinéenne a doublé : elle atteint actuellement 5 052 chambres pour 410 établissements, et plus de 200 milliards de francs guinéens (18,65 millions d’euros) y ont été investis. « Auparavant, on ne pouvait même pas accueillir trois chefs d’État en même temps, et nos hôtes étaient obligés de faire l’aller-retour », constate Mamadou Aliou Barry, directeur des aménagements au ministère du Tourisme.

Youri Lenquette

Désormais, entre l’hôtel Kaloum, construit à quelques pas du palais présidentiel, l’Onomo et le Palm Camayenne, jusqu’au Sheraton, dans le nord de la presqu’île, les pouvoirs publics ont l’embarras du choix pour accueillir dignement, en version quatre et cinq étoiles, les invités des festivités du 60e anniversaire de l’indépendance.

Centre commercial, cinéma et villas chics

D’autres projets ont transformé la capitale. À commencer par les appartements et villas de la très chic Cité internationale Plaza Diamant, à Kipé, à quelques pas du Sheraton, commercialisés depuis près de quatre ans par China Dreal Group.



La capitale s’est par ailleurs dotée de son premier centre commercial, le Prima Center, ouvert fin 2015 par le groupe familial ivoirien Hyjazi (pour un investissement de 16 millions d’euros), ainsi que de sa première salle de cinéma et de spectacle, ouverte en janvier 2017 par le réseau CanalOlympia, du français Vivendi (Bolloré), dans la Bluezone de Kaloum.

Habitat précaire

Capitale-presqu’île, Conakry, malgré ces énormes changements, reste étouffée par ses nombreuses zones de constructions informelles et par ses embouteillages.

Hormis la route Fidel-Castro et la route Le-Prince, ses artères principales, qui la traversent d’est en ouest, la capitale a besoin d’être innervée par un réseau routier modernisé et étendu. Surtout, même si la tâche est particulièrement complexe, il va falloir que l’État et le gouvernorat poursuivent la politique d’assainissement et de viabilisation des quartiers ainsi que les opérations d’éradication de l’habitat précaire et de lutte contre l’occupation illégale des espaces publics.


Tours siamoises

Avec ses tours siamoises de 27 étages et 106 m de hauteur chacune, réunies par un rez-de-chaussée commun, le Weily Kakimbo, en cours de construction à Ratoma (Bambéto), est devenu le point culminant de Conakry. Il abrite un total de 250 appart-hôtels de tailles différentes. Le 26e étage de chacune des tours est réservé à une suite présidentielle, et leur 27e étage aménagé en espace public.

Le nouveau complexe hôtelier, dont le chantier a démarré en 2012 sur le flanc droit du ravin de Kakimbo et en amont du plateau de Koloma, devrait être inauguré en 2019. C’est un projet en partenariat public-privé financé par l’État guinéen (25 %) et par Cheng Jiin-Suey, alias Kim, un homme d’affaires taïwanais qui a des intérêts dans les mines, les matériaux de construction et l’industrie du bois.

Fermer

Je me connecte