Dossier

Cet article est issu du dossier «Guinée : soixante ans d'indépendance»

Voir tout le sommaire
Politique

Quand la Guinée s’éveillera

Ahmed Sékou Touré, aux Nations unies à New York en octobre 1960 ; Alpha Condé, au palais Sékoutoureya, en mai 2015. © Archives ONU / Archives JA / Vincent Fournier pour JA

1958-2018. Soixante ans plus tard, le pays de Sékou Touré et d’Alpha Condé renoue enfin avec les espoirs de l’indépendance.

Que reste-t-il de la fierté qu’éprouvèrent les Guinéens, le 28 septembre 1958, après avoir défié le général de Gaulle en se prononçant à 95 % contre son projet de Communauté française ? Que reste-t-il de la Guinée d’Ahmed Sékou Touré, le premier président du pays, décédé aux États-Unis en 1984 après vingt-cinq années au pouvoir ?

En soixante ans, le pays a traversé bien des tourments, il a considérablement changé. Et le socialisme porté aujourd’hui par Alpha Condé n’a pas grand-chose à voir avec celui prôné au temps des indépendances par Ahmed Sékou Touré.

La rupture de 1984

La première rupture intervient en 1984, quand, au lendemain du décès de ce dernier, la République populaire révolutionnaire de Guinée (instituée en 1979) devient République de Guinée. Un an plus tard, Lansana Conté opte pour le libéralisme et met fin à l’économie étatisée instaurée en 1967. En janvier 1986, le franc guinéen est rétabli, et le syli, qui l’avait remplacé en 1972, tombe dans les oubliettes.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte