Société

Kenya : « Rafiki », une censure qui ne passe pas

Wanuri Kahiu, la réalisatrice de « Rafiki », en avril 2018 à Nairobi. © Ben Curtis/AP/SIPA

Déterminée à faire lever l’interdiction qui frappe son dernier long-métrage au Kenya, Wanuri Kahiu se bat aux côtés d’intellectuels et d’artistes pour que leur liberté d’expression soit respectée. Afin de permettre au film de concourir pour les Oscars, l'interdiction de « Rafiki » a été levée temporairement.

C’est une histoire d’amour très sage. Une idylle aux couleurs et aux sonorités pop qui suggère, sans rien dévoiler, l’intimité des corps, ne montrant guère que quelques baisers chastes. Et pourtant, Rafiki, le long-­métrage de la réalisatrice kényane Wanuri Kahiu, a subi les foudres de la censure. Le Kenya Film Classification Board (KFCB), l’autorité de régulation des films, a décidé, en avril, qu’il ne pourrait être diffusé et distribué dans le pays « à cause de son thème homosexuel et [de] son intention claire de faire la promotion du lesbianisme au Kenya, ce qui est contraire à la loi ».

L’interdiction a finalement été levée temporairement par la Haute Cour de Nairobi, du 23 au 30 septembre, afin de permettre au film de concourir pour les Oscars. Une victoire partielle.

Car oui, Rafiki, adaptation de Jambula Tree, nouvelle de l’auteure ougandaise Monica Arac de Nyeko, conte la passion impossible de deux jeunes femmes, Kena (interprétée par Samantha Mugatsia, également musicienne) et Ziki (Sheila Munyiva), à Nairobi. Deux lycéennes qui tentent de s’aimer malgré le désaveu de leurs familles, les commérages, la désapprobation de l’Église (l’une d’elles devra d’ailleurs se soumettre à une « purification ») et, globalement, l’opposition d’une opinion publique et d’institutions très conservatrices.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte