Livres

Littérature : « Une vie de pierres chaudes », plongée dans le silence de la guerre d’Algérie

Un militaire français fouillant une personne durant la guerre d'Algérie. © CC/Wikipédia

Avec Une vie de pierres chaudes, la jeune romancière Aurélie Razimbaud explore le temps des non-dits qui a suivi la guerre d’Algérie. Et qui perdure aujourd’hui.

Le silence qui suit la guerre, c’est encore la guerre. Avec un art consommé de l’ellipse, Aurélie Razimbaud explore dans son premier roman, Une vie de pierres chaudes, l’étouffante chape de secrets, de non-dits et de souffrances tues qui, bien après la fin de la guerre d’Algérie, continue de peser sur les âmes, des deux côtés de la Méditerranée.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte