Politique

Biya écarté par un communicant, l’épouse de Bédié sans subventions, Aziz à Pyongyang…

Secrets de Palais © JA

L’Ivoirien Fabrice Sawegnon ne rejoindra pas l'équipe de communication de Paul Biya, Henriette Konan Bédié ne reçoit plus les subventions de la présidence, Mohamed Ould Abdelaziz en Corée du Nord... Chaque semaine, Jeune Afrique vous dévoile les coulisses du pouvoir. Plongée dans les secrets des chefs d'État et de leur premier cercle.

• Cameroun : le non à Paul Biya

JA

Bien que déjà sous contrat avec plusieurs communicants, dont la Française Patricia Balme, Paul Biya veut élargir le cercle de ses conseillers en vue de la présidentielle du 7 octobre.

L’Ivoirien Fabrice Sawegnon, patron de l’agence Voodoo, a décliné la proposition en raison du « faible enjeu » de cette élection.

• Côte d’Ivoire : Henriette Konan Bédié sans subventions

Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Henriette Konan Bédié subit les conséquences des relations difficiles qu’entretient son époux, Henri Konan Bédié, avec Alassane Ouattara.

L’ex-première dame ne reçoit plus la subvention que lui versait mensuellement la présidence. Et elle doit désormais régler ses billets d’avion à chacun de ses déplacements à l’étranger.

• Mauritanie : Aziz à Pyongyang

Ludovic Marin/AP/SIPA

Seul chef d’État étranger à avoir assisté, le 9 septembre, au défilé militaire marquant le 70e anniversaire de la Corée du Nord, Mohamed Ould Abdelaziz s’est aussi rendu dans ce pays pour des motifs économiques.

Pyongyang achète du poisson à la Mauritanie et lui fournit une aide précieuse dans les domaines de la pêche et de la sécurité des côtes.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte