Dossier

Cet article est issu du dossier «Afrique centrale : l'heure de la relance ?»

Voir tout le sommaire
Économie

Afrique centrale : adieu monde de brut

Les pays de la zone ont diversifiés leurs économies et réduitleurs dépenses publiques. © Jacques Torregano/Divergence pour JA

La politique de rigueur imposée par la Banque des États de l’Afrique centrale a permis aux pays de la sous-région, notamment ceux qui sont sortis du tout-pétrole, de renouer avec la croissance. Mais pour combien de temps ?

L’économie de la Cemac va mieux. Si l’on en croit le FMI, les six pays de la zone devraient, collectivement, voir leur croissance passer de + 0,9 % en 2017 à + 2,7 % en 2018, avant de culminer à + 3,4 % en 2019. Cette reprise modérée a permis de stopper l’hémorragie de devises qui avait conduit la Cemac au bord du gouffre en 2016. Son déficit des comptes courants s’est fortement réduit, permettant aux réserves de change de remonter à 2,5 mois d’importations cette année, contre 2,2 mois en 2016.

Si le pire a été évité, c’est d’abord parce que les gouvernements ont fini par appuyer sur le frein en matière de dépenses. Le Gabon, le Tchad et le Congo ont notamment taillé dans le budget de la fonction publique. Partout, on a remis à plus tard les investissements les moins nécessaires.

La reprise de la production pétrolière (– 4,8 % en 2017, mais + 2,6 % en 2018) et la hausse des cours

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte