Diplomatie

Union européenne en Côte d’Ivoire, lune de miel Kabila-Mnangagwa, ambassadeur de France au Mali…

© JA

L’Allemand Jobst von Kirchmann succède à Jean-François Valette à la tête de la délégation de l’UE en Côte d’Ivoire, Joseph Kabila a assisté à l’investiture d’Emmerson Mnangagwa, Joël Meyer, l’ambassadeur de France en Mauritanie, devrait rejoindre le Mali... Chaque semaine, Jeune Afrique vous invite dans les coulisses de la diplomatie africaine.

• Côte d’Ivoire-UE :  après Jean-François Valette, Jobst von Kirchmann

L’Allemand Jobst von Kirchmann succède à Jean-François Valette à la tête de la délégation de l’UE en Côte d’Ivoire, après le départ à la retraite de ce dernier. Laurent d’Ersu, adjoint du sous-directeur Afrique occidentale au Quai d’Orsay, le rejoint en tant que conseiller politique.

Le francophone Kirchmann arrive dans un contexte de fortes tensions avec Abidjan, après la fuite d’un rapport interne des chefs de la mission de l’UE très critique à l’égard du régime d’Alassane Ouattara. À la suite de la publication du confidentiel « Valette sur la sellette » (JA n° 3005-3006), Jean-François Valette nous fait savoir qu’il a affirmé à Fidèle Sarassoro « déplorer tout comme lui la divulgation de ce rapport » et qu’il n’avait pas à s’en excuser.


>>> À  LIRE – RDC : Joseph Kabila maintient le suspense


• RDC-Zimbabwe  : la lune de miel continue

Joseph Kabila, qui se déplace rarement à l’étranger, a assisté à l’investiture d’Emmerson Mnangagwa, le 26 août, comme il l’avait promis la semaine précédente à son pair zimbabwéen à Windhoek, lors du sommet de la SADC.

Il a redécollé vers Kinshasa le 27 août vers 16 heures, après un huis clos de près d’une heure avec Mnangagwa. Ce dernier est l’un des rares poids lourds de la SADC à s’être abstenu de critiquer le processus électoral en RD Congo. Après les élections très contestées de 2011 dans ce même pays, Robert Mugabe avait été le seul chef d’État à se rendre à l’investiture de Kabila.

 • Mali-France : Joël Meyer à Bamako

Joël Meyer, l’ambassadeur de France en Mauritanie, devrait rejoindre le Mali. Il succéderait à Évelyne Decorps, à Bamako depuis septembre 2016. Meyer aurait dû quitter Nouakchott en 2017 mais, faute d’affectation, il avait été reconduit dans ses fonctions (JA n° 3005).

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte