Justice

Affaire Zinsou-Bonkoungou : clap de fin !

Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin, et Mahamadou Bonkoungou, patron du groupe Ebomaf. © Photomontage / Vincent Fournier pour JA ; Hippolyte Sama.

Mahamadou Bonkoungou a retiré fin août la plainte qu’il avait déposée quelques semaines plus tôt contre Lionel Zinsou. Selon nos sources, Alassane Ouattara, le président ivoirien, s’est directement impliqué dans le règlement de ce contentieux.

Fin août, Mahamadou Bonkoungou a retiré la plainte qu’il avait déposée le 11 avril à Cotonou contre Lionel Zinsou pour « escroquerie aggravée » et « tentative d’escroquerie en bande organisée ». L’homme d’affaires burkinabè réclamait à l’ancien Premier ministre béninois le remboursement de 15 milliards de F CFA (23 millions d’euros), qu’il lui avait prêtés en 2016 durant sa campagne présidentielle au Bénin.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte