Politique

Dix choses à savoir sur Ilhan Omar, l’étoile montante chez les démocrates américains

NEW YORK, NY - APRIL 21: Ilhan Omar attends the premiere of "Time For Ilhan" during the 2018 Tribeca Film Festival at Cinepolis Chelsea on April 21, 2018 in New York City. Astrid Stawiarz/Getty Images for Tribeca Film Festival/AFP © Astrid Stawiarz/Getty Images for Tribeca Film Festival/AFP

À l’issue des midterm, le 6 novembre, cette étoile montante du Parti démocrate sera sans doute l’une des deux premières élues musulmanes à siéger à la Chambre des représentants des États-Unis.

1. Somalienne

Née en 1982 à Mogadiscio, Ilhan Omar grandit, entourée de ses six frères et sœurs, dans une famille aisée et cultivée. Elle est encore enfant lorsque sa mère meurt, et est élevée par son père et son grand-père.

2.Réfugiée

En 1991, elle fuit la guerre civile avec sa famille. Après avoir passé quatre ans dans des camps, au Kenya, elle gagne les États-Unis et s’installe à Minneapolis (Minnesota), où vit la plus importante partie de la diaspora somalienne du pays.

3.Rêve américain

Dès son adolescence, elle milite au Parti démocrate. Et, en 2016, est élue au parlement de l’État du Minnesota : une première pour un candidat d’origine somalienne. « Aujourd’hui, je repense à la jeune réfugiée de 8 ans que je fus. C’est un espoir pour tous », déclare-t-elle alors.

4.Favorite

C’est au niveau national qu’Ilhan Omar s’apprête désormais à siéger. La voie semble libre après sa victoire, ce 14 août, à la primaire démocrate. Dans son État, très largement acquis à son parti, elle devrait battre sans difficulté Jennifer Zielinski, son adversaire républicaine.


>>> À LIRE – États-Unis : Donald Trump nomme l’Africain-Américain Ben Carson ministre du Logement


5.Foulard

Coiffée d’un foulard, elle dit porter la « voix des musulmans » et de « l’Afrique de l’Est ». Rashida Tlaib, d’origine palestinienne, investie dans le Michigan, pourrait être la seule de ses coreligionnaires à entrer avec elle à la Chambre des représentants.

6.Pied de nez à Trump

Les victoires d’Ilhan Omar sont comme un pied de nez à la rhétorique de Donald Trump. Lorsqu’il était candidat à la présidentielle, le magnat avait stigmatisé les musulmans et qualifié la communauté somalienne du Minnesota de « désastre », estimant que « certains rejoignent les rangs de l’État islamique ».

7.Cause des femmes

Au programme d’Ilhan Omar : la couverture maladie universelle et l’instauration d’un salaire minimum de 15 dollars par heure. Elle s’est aussi prononcée en faveur de l’assouplissement des lois sur l’immigration.

8.Cause des femmes

Diplômée en sciences politiques et en relations internationales de l’université du Dakota du Nord, elle a été l’une des dirigeantes de Women Organizing Women Network, une ONG qui aide les femmes, notamment immigrées, à se bâtir une carrière. Elle est mère de trois enfants.


>>> À LIRE – Immigration : l’énième épisode du Donald Trump show


9.Cible d’attaques

Après sa première élection, en 2016, elle a été la cible d’une campagne de l’extrême droite, qui l’a accusée de s’être mariée avec son propre frère pour l’aider à acquérir la nationalité américaine – ce qu’elle a démenti. Elle a également porté plainte après avoir été victime d’attaques racistes et comparée à une terroriste.

10.À la une

En septembre 2017, son visage souriant a fait la une du Time consacrée aux « fem­mes qui changent le monde ». Aujourd’hui, le New York Times estime que son entrée à la Chambre des représentants serait « historique », et elle passe pour l’un des espoirs de la politique américaine.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte