Dossier

Cet article est issu du dossier «Présidentielle en Côte d’Ivoire : faites vos jeux !»

Voir tout le sommaire
Politique

Côte d’Ivoire : incontrôlable Guillaume Soro

Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale. © Olivier pour Jeune Afrique

Si c’était un secret, il était de Polichinelle. Samedi 18 août, dans un palais des sports d’Abidjan chauffé à blanc, l’Union des soroïstes a fait de Guillaume Soro son candidat à la présidentielle. Rien de très surprenant pour ce mouvement créé par des proches de l’ancien rebelle, mais cette nouvelle déclaration a eu le don d’agacer encore un peu plus au RDR.

« Le président est exaspéré par l’attitude de Soro. Lors de leur dernière rencontre, il lui a d’ailleurs conseillé d’être plus solidaire avec le parti », rapporte un membre de l’entourage du chef de l’État. Le 7 août dernier, l’entretien aurait été presque chaleureux.

Il faut dire qu’il intervenait au lendemain de l’amnistie d’un des collaborateurs de Soro, Souleymane Kamagaté, dit Soul to Soul. « Avec cette libération, on enlève à Soro son principal prétexte de récriminations. Avec celle des pro-Gbagbo, on lui enlève son antienne préférée, lui qui s’était autoproclamé chantre de la réconciliation », se réjouit notre source.


>>> À LIRE – Côte d’Ivoire : l’insondable Guillaume Soro


Au RDR, on est désormais convaincu que la recomposition en cours est une mauvaise nouvelle pour le président de l’Assemblée nationale. « Il n’y a plus d’espace pour un pseudo-Macron ivoirien », estime un des cadres du parti. Résolu à se présenter en 2020, le vice-président du RDR continue néanmoins à inquiéter.

Ouattara lui a demandé de ne plus fréquenter Bédié mais il a refusé, et ces bonnes relations, tout comme les contacts réguliers avec certains membres du FPI, entretiennent le doute sur ses intentions. Un pied au RDR, un pied dehors, chacun sait qu’il reste incontrôlable.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte