Dossier

Cet article est issu du dossier «Sommet Chine-Afrique, les 3 et 4 septembre à Pékin»

Voir tout le sommaire
Politique économique

Dette : le casse-tête chinois

Le président chinois Xi Jinping ici en octobre 2016 © Anupam Nath/AP/SIPA

En l’espace de vingt ans à peine, le continent africain a contracté plus de 100 milliards d’euros d’emprunts auprès de l’empire du Milieu. Si les réussites en matière d’infrastructures sont nombreuses, et les projets légion, les critiques adressées à la Chine s’accentuent à mesure que la pression sur les finances publiques augmente.

Le barrage de Soubré, en Côte d’Ivoire, l’autoroute est-ouest, en Algérie, la nouvelle ville de Kilamba, en Angola, le siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba, le parc industriel de Diamniadio, au Sénégal, le stade de Kintélé, au Congo, l’aéroport d’Abuja, au Nigeria, le port multifonctions de Doraleh, à Djibouti…

Du nord au sud et de l’est à l’ouest, les réalisations chinoises sont partout. Dix-huit ans après le premier Forum sur la coopération sino-africaine (Focac), la promesse d’un « développement avec des objectifs communs » est plus que jamais à l’œuvre. De Jiang Zemin à Xi Jinping, en passant par Hu Jintao, la Chine, en brisant le rapport de dépendance univoque avec le « Nord » et en apportant sur le terrain les moyens financiers de ses ambitions, a ouvert des perspectives et offert de nouveaux leviers au continent.

La Chine pourrait détenir à elle seule près de 20 % des dettes publiques africaines

Mais à l’aube de la septième grand-messe des relations sino-africaines des 3 et 4 septembre prochain à Pékin, une ombre plane sur le sommet : la dette. Selon les dernières évaluations de l’institut américain The China Africa Research Initiative (Cari), le montant « connu » des emprunts contractés par le continent auprès de leur « grand frère » asiatique depuis 2000 a atteint 132 milliards de dollars (113 milliards d’euros) au minimum en juin. La Chine pourrait ainsi détenir à elle seule près de 20 % des dettes publiques africaines.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte