Politique

Gabon : vers une cure d’austérité drastique

Réservé aux abonnés | | Par
À Libreville,au Gabon. Photo d’illustration.

À Libreville,au Gabon. Photo d'illustration. © Baudouin Mouanda pour JA

Une réduction de 5 à 15 % doit notamment être appliquée sur les salaires des fonctionnaires qui gagnent le plus.

La cure d’austérité préconisée par le gouvernement en juin est drastique. Une réduction de 5 à 15 % doit être appliquée sur les salaires des fonctionnaires touchant plus de 650 000 F CFA (990 euros) par mois. « Ceux qui gagnent le plus contribueront davantage », explique Ike Ngouoni, porte-parole du Palais.

La chasse aux fonctionnaires fantômes

L’État prévoit de faire la chasse aux fonctionnaires fantômes et à ceux percevant une double rémunération, en recourant à une mise sous bons de caisse des agents publics. Chaque salarié devra, pour retirer son salaire, être muni de pièces justificatives de son identité, de sa prise de service et de sa présence au poste.

Les effectifs du gouvernement (à partir du prochain remaniement), des cabinets du président de la République, du Premier ministre et des ministres doivent aussi être revus à la baisse, tout comme les avantages accordés aux anciens présidents d’institutions à la retraite.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer