Politique

Côte d’Ivoire-Union européenne : Valette sur la sellette

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 13 août 2018 à 16:12

jean-françois valette (2ème en partant de la gauche) © union européenne

Jean-François Valette, l’ambassadeur (sur le départ) de l’UE en Côte d’Ivoire, a dû s’expliquer à la présidence après la fuite d’un rapport interne des chefs de la mission diplomatique qui accable le pouvoir ivoirien pour son bilan en matière de gouvernance, de réconciliation nationale et de croissance.

À la demande d’Alassane Ouattara, Fidèle Sarassoro, le directeur de cabinet du chef de l’État, a convoqué le diplomate. Lors de cette audience, qui s’est tenue en présence de Jean-Louis Moulot, le directeur de cabinet adjoint, Valette a dit assumer ce rapport, tout en s’excusant pour la fuite.
Peu après, Marcel Amon Tanoh, le ministre ivoirien des Affaires étrangères, a publié un communiqué de cinq pages fustigeant une « volonté manifeste de nuire et d’entacher la crédibilité de la Côte d’Ivoire ». Il a par ailleurs épinglé la mission de Valette, « jalonnée par une série de manquements et de comportements discourtois vis-à-vis des autorités »  du pays.