Sport

Dix choses à savoir sur Clarence Seedorf, le sélectionneur des Lions Indomptables

On laisse les pieds du Mr SVPMilan's trainer Clarence Seedorf (M) during the Serie A match AS Roma vs AC Milan played in the Olimpico Stadium in Rome, ITALY - 25/04/2014Photo Matteo Ciambelli / Sipa Press/CIAMBELLI__IAM7262/Credit:CIAMBELLI/SIPA/1404282309 © CIAMBELLI/SIPA

L’ancien milieu de terrain des Pays-Bas est le nouveau sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun. Il sera secondé par Patrick Kluivert, son ancien coéquipier.

  • Natif du Surinam

Né en 1976 à Paramaribo, la capitale du Surinam, un an après l’indépendance de cette colonie néerlandaise, il y a vécu deux ans avant que ses parents s’installent à Almere, près d’Amsterdam.

  •  Tous « footeux » !

Son père, Johann Seedorf, a été footballeur professionnel au SV Transvaal, l’un des meilleurs clubs surinamiens. Ses frères, Chedric et Jurgen, ont également été professionnels, ainsi que ses cousins, Stefano et Regilio. Son neveu, Collin, joue en Écosse.

  • Repéré par l’Ajax

À l’âge de 6 ans, Clarence est inscrit à l’AS 80 d’Almere. Il rejoint ensuite le Real Almere. Lors d’une journée de détection de jeunes talents organisée par l’Ajax Amsterdam, le célèbre club au maillot rouge et blanc le repère et lui fait intégrer son centre de formation.

  • Précoce

Il dispute son premier match professionnel en Coupe de l’UEFA le 24 novembre 1992 avec l’Ajax. Cinq jours plus tard, Louis van Gaal, son entraîneur, fait de lui, à 16 ans, 6 mois et 21 jours, le plus jeune joueur de ce club à évoluer en Ligue 1 néerlandaise. Pour fêter l’événement, Seedorf porte un maillot frappé du numéro 16. Il sera aussi, à 19 ans, le plus jeune footballeur de l’Ajax à partir à l’étranger (à la Sampdoria Gênes), après avoir remporté la Ligue des champions.

  • Périple latin

Devenu international néerlandais en décembre 1994, il poursuit sa carrière dans les meilleurs clubs européens : le Real Madrid (1996-1999), l’Inter Milan (1999-2002) et le Milan AC (2002-2012), un périple latin qui lui permet d’ajouter quatorze titres à son palmarès. Il passe ensuite deux ans au Brésil, à Botafogo.

  • Ephémère entraîneur

En 2014, Seedorf devient entraîneur du Milan AC. L’aventure ne dure que six mois. En 2016, son passage au FC Shenzhen, en Chine, ne durera lui aussi que six mois. Son séjour au Deportivo La Corogne (Espagne), qu’il ne parvient pas à maintenir en Ligue 1, sera plus bref encore (février-mai 2018).

  • Polyglotte

Il a une certaine aisance dans l’apprentissage des langues et devrait donc se mettre rapidement au français : outre le néerlandais, il parle l’anglais, l’espagnol, l’italien, le portugais et le sranan tongo (créole du Surinam).

  • Panama Papers

Comme de nombreuses personnalités du milieu du football (Platini, Infantino, Messi, Forlan, Keegan…), son nom a été cité dans le scandale des Panama Papers, qui a éclaté en 2016. Selon les médias à l’origine de l’enquête, le Néerlandais aurait dissimulé 640 000 euros à l’époque où il évoluait au Milan AC. Sa fortune personnelle est estimée à 56 millions de dollars.

  • Fan de moto

En 2002, il crée sa propre écurie de course de moto, Seedorf Racing. Le défenseur brésilien Roberto Carlos, qui est un ami, s’associe à lui en 2004. Pendant plusieurs années, leurs pilotes participeront aux divers championnats du monde des 125cc. Le Néerlandais a revendu ses parts en 2008.

  • L’ami Kluivert

Au Cameroun, il sera assisté de Patrick Kluivert, lui aussi d’origine surinamienne. Les deux hommes, qui ont le même âge, se connaissent depuis le centre de formation de l’Ajax, et sont très liés. Ils ont également joué ensemble en sélection nationale. Kluivert a l’avantage de parler – un peu – le français : il a joué à Lille avant d’être dirigeant au Paris-Saint-Germain.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte