Arts

Photographie : Pascal Maitre, l’Afrique sans filtre

Niger, désert du Ténéré, 2007. Des milliers de voyageurs clandestins, venus du Nigeria, du Ghana et du Mali, partent chercher du travail en Libye et dans l'UE. © Pascal Maitre / COSMOS

Célébré à Paris le temps d’une grande rétrospective, le journaliste Pascal Maitre, qui a fait ses débuts à Jeune Afrique, se rappelle les circonstances de certains reportages.

Pascal Maitre a immortalisé le commandant Massoud en Afghanistan, bourlingué aux côtés des guérilleros guévaristes en Colombie, réalisé des reportages par moins 50 °C en Sibérie… Et pourtant, l’étiquette « photographe de l’Afrique » colle toujours à son objectif. De fait, le continent est surreprésenté dans la rétrospective « Seulement humains », qui lui est consacrée jusqu’au 11 octobre à la Grande Arche, dans le quartier parisien de la Défense.

Et pour cause… Sa carrière a commencé en 1979 dans les locaux de Jeune Afrique. À peine sorti du service militaire, Pascal Maitre, 24 ans, mèches folles devant les yeux, vient présenter son book au rédacteur en chef d’alors, Amin Maalouf, et au directeur artistique, Aldo de Silva. Le courant passe. Pendant trois ans, le photographe sera l’œil de l’hebdomadaire. « Ç’a été une école pour moi, estime-t-il.

Prépare-toi, dans deux jours tu pars avec le rédacteur Raphaël Mergui dans le Sahara

Les méthodes étaient parfois rudes, on pouvait se faire “flinguer” par Béchir Ben Yahmed sur une mauvaise photo de couverture, mais c’était aussi très formateur. Et j’ai eu la chance de voyager avec des journalistes africains qui me permettaient d’être en prise directe avec les réalités locales, de dormir dans leurs familles… Je n’avais pas de filtre occidental, pas d’approche “exotique”. » Ce dont témoigne l’exposition. Pascal Maitre raconte des histoires, rapporte des informations, construit des œuvres picturales, mais se place surtout à hauteur d’homme. Il revient pour nous sur certains reportages.

La guerre des sables

Jeune Afrique

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte