BTP & Infrastructures

Les ambitions industrielles de Palmeraie Industries & Services en Côte d’Ivoire

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 24 août 2018 à 10h55
Saad Berrada Sounni, président de Palmeraie Industries & Services.

Saad Berrada Sounni, président de Palmeraie Industries & Services. © Palmeraie

En mars 2017, Palmeraie Industries & Services a lancé sa première unité industrielle en dehors du Maroc : Uni-Confort Côte d’Ivoire Dolidol (UCCI Dolidol) est une usine de mousse polyuréthane et de literie située à Yopougon, dans la zone industrielle d’Abidjan, sur une superficie de 17 000 m².

Après dix-huit mois de travaux, l’usine produit désormais jusqu’à 1 500 matelas par jour grâce à sa capacité annuelle de traitement de 6 000 tonnes de mousse polyuréthane.

« Nous sommes heureux d’avoir concrétisé notre engagement auprès de l’État ivoirien et de poursuivre notre accompagnement de la vision continentale du royaume », déclare Omar Lahlou, directeur général de Groupe Palmeraie Industries & Services, sœur jumelle de Palmeraie Développement, comme elle filiale de la holding B Group, fondée par la famille Berrada Sounni.


À LIRE : Maroc : Palmeraie va investir massivement dans l’industrie et les services


« Abidjan est un hub régional qui nous permettra à terme de desservir la sous-région », poursuit-il. À la suite de cette première internationalisation et dans le cadre de son plan stratégique, à l’horizon 2020, Palmeraie Industries & Services projette de faire de Dolidol une marque panafricaine grâce à l’implantation d’usines dans plusieurs autres pays : au Nigeria, en Égypte, au Cameroun, en RD Congo, et au Sénégal.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte