Dossier

Cet article est issu du dossier «Infrastructures : comment Gagan Gupta a fait d'Olam la première entreprise privée du Gabon»

Voir tout le sommaire
Transport maritime

Comment Olam Gabon a atterri en Côte d’Ivoire avec Adama Bictogo

L'unité artisanale de Toumodi, gérée par la coopérative Ekreyo avec l'appui d'Olam, emploie 350 ouvrières. © Julien Clémençot pour Jeune Afrique

L'accord conclu entre l'ancien ministre ivoirien Adama Bictogo et Gagan Gupta a permis à Olam Gabon d'obtenir la construction et la gestion du terminal industriel polyvalent de San Pedro en Côte d'Ivoire.

À la fin de mars, Gagan Gupta présentait son nouveau bébé : Arise, la branche logistique d’Olam Gabon à l’international. C’est au nom de cette structure, et non en celui d’Olam Côte d’Ivoire, qu’a été annoncée la création d’une coentreprise avec le conglomérat ivoirien diversifié Snedai pour la construction et la gestion du terminal industriel polyvalent de San Pedro, capitale logistique de la filière du cacao de la Côte d’Ivoire.

Cette infrastructure, estimée à 30 millions d’euros, fait partie d’un projet intégré remporté en 2016 par le groupe présidé par l’éclectique Adama Bictogo, ancien ministre et proche des autorités actuelles. Le projet doit permettre l’augmentation des exportations minières et des importations d’engrais du deuxième port ivoirien après Abidjan.

Avec Gagan Gupta, nous avons discuté plusieurs heures d’affilée en tête à tête et, en une nuit, l’affaire a été bouclée, raconte Adama Bictogo

« Olam Gabon nous a contactés assez rapidement, raconte Adama Bictogo. Les négociations ont été rudes. Quand nos équipes juridiques ont commencé à se heurter à des difficultés, j’ai décidé de me déplacer à Libreville pour rencontrer Gagan Gupta. Nous avons discuté plusieurs heures d’affilée en tête à tête et, en une nuit, l’affaire a été bouclée. »

Lire les autres articles du dossier

«Infrastructures : comment Gagan Gupta a fait d'Olam la première entreprise privée du Gabon»

Fermer

Je me connecte