Politique

Talon reporte sa réforme à 2019, Obiang Nguema à Mongomo pour célébrer sa prise de pouvoir…

Secrets de Palais © JA

Patrice Talon a reporté sa réforme à après les législatives de 2019, Obiang Nguema s'est retiré à Mongomo pour célébrer l’anniversaire du coup d’État qu'il perpétra en 1979 contre son oncle... Chaque semaine, Jeune Afrique vous dévoile les coulisses du pouvoir. Plongée dans les secrets des chefs d'État et de leur premier cercle.

  • Bénin : Patrice Talon reporte sa réforme à après les législatives de 2019

Michel Euler/AP/SIPA

Rejeté par deux fois au Parlement, le projet de réforme constitutionnelle ne sera pas non plus soumis à référendum, comme l’avait prévu Patrice Talon.

Au Palais de la Marina, le 23 juillet, devant des maires de la majorité et Johannes Dagnon, son conseiller spécial, le président a estimé que ses députés avaient sciemment négligé la voie parlementaire au profit d’une campagne référendaire, et ce en vue d’obtenir des fonds. Il a décidé de reporter sa réforme à après les législatives de 2019.

  • Guinée équatoriale : Obiang Nguema et sa famille à Mongomo

Justin Lane/AP/SIPA

Depuis le 21 juillet, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo s’est retiré dans son fief de Mongomo, à la frontière gabonaise. Le 3 août, le président y célébrera comme chaque année l’anniversaire du coup d’État qu’il perpétra contre Francisco Macías Nguema, son oncle, en 1979.

Avant cela, l’Association des enfants d’Obiang, que préside son fils, Teodoro Nguema Obiang Mangue, et qui réunit sa famille, ses amis et des membres du PDGE (au pouvoir), organisera une réception.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte