Politique

Francophonie : Louise Mushikiwabo bientôt en Europe centrale et en Asie du Sud-Est

Avec Philémon Yang, le Premier ministre camerounais, le 14 juin. © FACEBOOK/Rwanda Ministry of Foreign Affairs, Cooperation and East African Community

Dans le cadre de sa tournée, Louise Mushikiwabo, candidate au poste de Secrétaire général de l’OIF, devrait en août sillonner d'autres pays membres de l’Organisation, notamment en Europe centrale et en Asie du Sud-Est.

Vacances studieuses pour Louise Mushikiwabo, candidate au poste de Secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Mi-juin, la ministre rwandaise des Affaires étrangères rencontrait Philémon Yang, le Premier ministre camerounais. Quelques jours plus tôt, en marge du sommet du G7, elle avait participé à la « bilatérale » entre Paul Kagame, le président du Rwanda, et Justin Trudeau, le Premier ministre canadien.

Depuis le sommet de Nouakchott, début juillet, « LM » sillonne les capitales « francophones », parfois accompagnée de son compatriote Donald Kaberuka : les présidents Hery Rajaonarimampianina (Madagascar), Idriss Déby Itno (Tchad), Denis Sassou Nguesso (Congo), Macky Sall (Sénégal) et Joseph Kabila (RD Congo) lui ont successivement confirmé qu’elle bénéficiait du soutien du continent.

Tournée en Europe centrale et en Asie du Sud-Est

Le 16 juillet, à Paris, elle a organisé un déjeuner avec le groupe des ambassadeurs francophones, puis s’est rendue en Belgique le lendemain. Reçue en audience par Rudy Demotte, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, elle a également eu un entretien informel avec le Premier ministre, Charles Michel, qui appuie sa candidature.

En août, Mushikiwabo devrait prolonger sa tournée dans d’autres pays membres de l’OIF, notamment en Europe centrale et en Asie du Sud-Est. Un compte Twitter (@LMFrancophonie) et un site internet (lmfrancophonie.com) pour relayer cette « candidature africaine » viennent par ailleurs d’être lancés.


L’invitation de Kigali

La Commission électorale nationale du Rwanda a invité par courrier l’OIF à observer ses élections législatives début septembre. Cette missive en anglais, que JA a obtenue, est datée du 4 mai, alors que Kigali préparait la candidature de Louise Mushikiwabo au poste de Secrétaire général de la Francophonie.

L’organisation ne devrait toutefois pas envoyer d’observateurs. « Nous ne le faisons plus depuis longtemps, car d’autres le font mieux que nous », commente une source à l’OIF.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte