Sécurité

Maroc : la DGST et les quatorze faussaires

Les documents saisis suite aux perquisitions menées par la police marocaine. © Page Facebook du BCIJ

C’est un réseau d’immigration clandestine « haut de gamme » vers l’Europe que les limiers de la DGST marocaine, que dirige Abdellatif Hammouchi, ont démantelé avec l’arrestation, le 18 juillet à Casablanca, à Mohammedia et à Benslimane, de 14 personnes, dont un Franco-Algérien.

Pour une somme variant de 55 000 à 85 000 dirhams (5 000 à 7 600 euros), les candidats au départ se voyaient proposer de faux documents d’identité de huit pays européens, ainsi que deux billets d’avion pour deux vols en partance simultanée depuis l’aéroport de Casablanca, dont l’un à destination d’un pays n’exigeant pas de visa d’entrée.


>>> A LIRE – Maroc : dans les coulisses de la DGST


Après avoir passé les contrôles de police avec leur passeport marocain, les « clients » embarquaient sur le vol vers l’Europe munis de leurs papiers falsifiés. Le réseau, qui maîtrisait la confection des faux cachets humides des polices marocaine, française, italienne et espagnole, fournissait également de faux visas Schengen, de faux diplômes et de fausses cartes grises. Il était alimenté en cartes d’identité françaises volées par des binationaux sévissant dans le 18e arrondissement de Paris.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte