Diplomatie

Mondial 2018 : Teodorín Obiang, Ali Bongo Ondimba et Omar el-Béchir étaient à Moscou pour la finale

Ali Bongo Ondimba et Vladimir Poutine au Kremlin, le 14 juillet. © Sputnik/Alexei Druzhinin/Kremlin via REUTERS

Patrice Trovoada, le Premier ministre de São Tomé-et-Príncipe, Teodorín Nguema Obiang Mangue, le vice-président équato-guinéen ou encore Ali Bongo Ondimba, le président gabonais, étaient à Moscou pour la finale de la Coupe du monde 2018. Qui y ont-ils rencontré ?

Dimanche 15 juillet, plusieurs personnalités africaines ont assisté à la finale de la Coupe du monde de football, qui opposait la France à la Croatie (4-2). Dans les tribunes du stade Loujniki de Moscou, on a vu Patrice Trovoada, le Premier ministre de São Tomé-et-Príncipe (venu par ailleurs chercher des soutiens pour le championnat africain de Beach Soccer qu’il souhaite créer), s’entretenir avec Teodorín Nguema Obiang Mangue, le vice-président équato-guinéen.

Ce dernier a croisé Vladimir Poutine, le chef de l’État russe, Nicolas Sarkozy, l’ex-président français, Ahmad Ahmad, le patron de la CAF, et des stars du ballon rond, comme le Brésilien Ronaldinho ou le Camerounais Samuel Eto’o.

En inconditionnel du football, le Gabonais Ali Bongo Ondimba, reçu la veille par son homologue russe, était lui aussi présent, tout comme le Soudanais Omar el-Béchir, qui partage les vues de Moscou à propos de la résolution de la crise centrafricaine.

Enfin, l’opposant congolais Moïse Katumbi, qui est membre de la Fifa, a pu quitter son exil bruxellois pour assister au dernier match de la compétition, alors qu’une irrégularité sur son passeport – qui semble réglée depuis – l’avait empêché d’assister à celui d’ouverture, le 14 juin.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte