Politique

Burkina Faso : que devient Luc Adolphe Tiao ?

L'ancien Premier ministre du Burkina Faso, Luc Adolphe Tiao, lors du Forum économique international des Amériques en 2014. © Ryan Remiorz/AP/Sipa

Dernier Premier ministre de Blaise Compaoré, Luc Adolphe Tiao avait quitté le Burkina pour la Côte d’Ivoire après la chute de son patron, en octobre 2014.

En septembre 2016, il était revenu de lui-même à Ouagadougou pour être entendu sur son rôle dans la répression de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Poursuivi pour « complicité d’homicides volontaires, coups et blessures volontaires », il a comparu à partir d’avril 2017 devant la Haute Cour de justice en compagnie de 33 autres ministres de son gouvernement.
Mais la défense ayant déposé une requête en inconstitutionnalité, le procès a été suspendu, et Tiao remis en liberté provisoire. Il vit depuis dans son village de Pouni, dans la province du Sanguié (Centre-Ouest), où il est un initié de la confrérie des masques traditionnels. Il continue toutefois à se rendre de temps en temps à Ouagadougou. Le procès, lui, pourrait reprendre au dernier trimestre de 2018.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte