Politique

Algérie : que devient Tayeb Belaïz ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 27 juillet 2018 à 11h53
ALGER, ALGERIE - 14 JANVIER: Portrait du ministre de l'interieur algerien Tayeb Belaiz le 14 janvier 2014, Alger, Algerie. (Photo by Nacerdine ZEBAR/Gamma-Rapho via Getty Images)

ALGER, ALGERIE - 14 JANVIER: Portrait du ministre de l'interieur algerien Tayeb Belaiz le 14 janvier 2014, Alger, Algerie. (Photo by Nacerdine ZEBAR/Gamma-Rapho via Getty Images) © Nacerdine ZEBAR/Gamma-Rapho via Getty Images

Il avait quitté la lumière – son poste de ministre de l’Intérieur – en mai 2015 pour devenir, dans l’ombre, le conseiller spécial d’Abdelaziz Bouteflika. Que devient Tayeb Belaïz ?

« L’un des plus influents », glisse un fin connaisseur de la politique algérienne. Ce 5 juillet, à l’occasion du 56e anniversaire de l’indépendance, Tayeb Belaïz est réapparu au côté du chef de l’État au cimetière d’El-Alia d’Alger, lors d’une cérémonie d’hommage aux martyrs.

Dans le sérail, il est considéré comme le directeur de cabinet de la présidence depuis qu’Ahmed Ouyahia, nommé Premier ministre, n’a pas été officiellement remplacé. Ces jours-ci, Belaïz reçoit à tour de bras à El-Mouradia, le siège de la présidence : chefs de partis, anciens ministres, hauts cadres… Préparation de la présidentielle d’avril 2019 ou simples consultations en vue d’un remaniement ? Les voies d’El-Mouradia sont impénétrables.

 

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte