Transports

Logistique : les marques vont changer la donne

Un employé de Diageo dans l'entrepôt d'une distillerie de Tullahoma dans le Tennessee (États-Unis) en 2014. © Erik Schelzig/AP/SIPA

Virage majeur à venir : la volonté des grandes marques mondiales de s’implanter en Afrique.

À l’heure actuelle, on ne retrouve que très peu de grands noms de ces clients mondiaux dans le top 25 des premiers clients africains d’un groupe comme Bolloré. Jusqu’ici, les marques présentes en Afrique gardaient souvent par crainte d’une mauvaise surprise la main sur leur logistique. Unilever ou Diageo en sont les meilleurs exemples.

Au risque d’avancer plus lentement qu’ailleurs. L’externalisation, qui passe par le choix de prestataires spécialisés, commence à se mettre en place, non sans difficulté parfois sur le plan social. Bolloré, qui travaille déjà depuis 2008 avec le fournisseur de réseaux télécoms Huawei, son premier client asiatique, ou avec Canal+, gère désormais un stock pour Bosch ou L’Oréal au Maroc, et démarre avec un grand nom français des équipements industriels au Nigeria.


>>> A lire – Logistique : l’Afrique en route


Au Cameroun, un partenariat est noué avec Casino, qui se lance dans le cash and carry. En Côte d’Ivoire, sur le parc Aérocité, une première tranche de 6 000 m2 sur 15 000 m2 consacrée aux produits sous froid pour la grande distribution doit ouvrir en fin d’année. « Pour 2018, explique son “Monsieur Afrique”, Jérôme Petit, une trentaine de millions d’euros sont engagés dans la logistique pour la distribution. »

Fermer

Je me connecte