Elections

Présidentielle au Mali : les communicants français se bousculent auprès des candidats

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Un bureau de vote pour les élections législatives du Mali à Gao, le 24 novembre 2013. (photo d’illustration)

Un bureau de vote pour les élections législatives du Mali à Gao, le 24 novembre 2013. (photo d'illustration) © Jerome Delay/AP/SIPA

En vue de la présidentielle du 29 juillet, les communicants français sont nombreux auprès des candidats, tels que Soumaïla Cissé, Ibrahim Boubacar Keïta, Cheick Modibo Diarra ou Aliou Boubacar Diallo.

Les communicants français se bousculent auprès des candidats à la présidentielle du 29 juillet. Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition, est notamment représenté par 35° Nord. Moussa Mara s’était attaché les services de Marc Bousquet (Médiatique, jadis très actif au côté d’Abdoulaye Wade), mais il a depuis rallié Cheick Modibo Diarra.


>>> A LIRE – Présidentielle au Mali – Soumaïla Cissé : « Mon projet ne se résume pas à remplacer IBK »


L’’image d’IBK toujours gérée par Fabrice Sawegnon

Marie Prouhet (MPRP), qui coache l’opposant gabonais Jean Ping, a géré la visite de Modibo Sidibé à Paris en mars. Anne Testuz (Anne Testuz Communication) travaille avec Aliou Boubacar Diallo. Enfin, Ali Soumaré, directeur Afrique de Solicom, se positionne en fournissant aux différents candidats des notes d’analyse.


>>> A LIRE – Ibrahim Boubacar Keïta : « Je ne suis pas un fou de pouvoir, je suis un fou de Mali »


En revanche, comme en 2013, l’image d’Ibrahim Boubacar Keïta est gérée par l’Ivoiro-Béninois Fabrice Sawegnon (Voodoo). Ce proche d’Alassane Ouattara se rend régulièrement à Bamako, où il a formé une équipe d’une cinquantaine de personnes.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer