Diplomatie

RDC : António Guterres et Moussa Faki Mahamat à Kinshasa après le 8 août

Moussa Faki Mahamat, le président de la commission de l’UA (à g.), et António Guterres, le secrétaire général de l’ONU, © Montage JA/Bebeto Matthews/AP/SIPA

Kinshasa souhaite que la visite du secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et du président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, ait lieu après la clôture, le 8 août, du dépôt des candidatures pour la présidentielle.

António Guterres, le secrétaire général de l’ONU, et Moussa Faki Mahamat, le président de la commission de l’UA, n’ont pas pu se rendre à Kinshasa le 10 juillet – date annoncée dans les médias mais que les autorités congolaises n’avaient jamais confirmée.

Joseph Kabila avait même dépêché Léonard She Okitundu, son vice-Premier ministre, le 1er juin à New York pour qu’il prévienne António Guterres que ce rendez-vous ne pourrait être honoré ce jour-là et l’avait envoyé dans la foulée à Addis-Abeba en avertir Faki Mahamat.

Après la clôture du dépôt des candidatures

Si le principe d’une visite conjointe de ces deux personnalités reste acquis, Kinshasa souhaite que celle-ci ait lieu après la clôture, le 8 août, du dépôt des candidatures pour la présidentielle.

« Le meilleur moment serait fin août-début septembre », indique-t-on dans l’entourage du chef de l’État. Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, qui aurait également manifesté son intention de rencontrer une nouvelle fois Kabila, devra elle aussi patienter.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte