Politique

Côte d’Ivoire : le remaniement ministériel, côté coulisses

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Le nouveau gouvernement, à Abidjan, le 11 juillet.

Le nouveau gouvernement, à Abidjan, le 11 juillet. © SIA KAMBOU/AFP

Dès le 8 juillet, Alassane Ouattara, Daniel Kablan Duncan et Amadou Gon Coulibaly étaient tous trois à la manœuvre pour préparer le remaniement ministériel du 10 juillet.

Alassane Ouattara, le chef de l’État, Daniel Kablan Duncan, le vice-président, et Amadou Gon Coulibaly, le Premier ministre, étaient tous trois à la manœuvre, dès le 8 juillet, pour préparer le remaniement ministériel du 10.

Sur la sellette en raison de leur manque d’engagement en faveur de la création du futur parti unifié, les ministres PDCI Isaac Dé, François Amichia et Thierry Tanoh restent finalement au gouvernement, où ils sont respectivement chargés de l’Économie numérique, de la Ville et du Pétrole.

Des proches de Daniel Kablan Duncan

Tous leurs collègues ont été reconduits, et des alliés les ont rejoints, comme Albert Toikeusse Mabri (Enseignement supérieur), Joseph Séka Séka (Environnement) et Siaka Ouattara (secrétaire d’État chargé du Service civique).

Daniel Kablan Duncan est parvenu à faire entrer dans l’équipe son neveu, Félix Anoblé, député de San Pedro, et son bras droit, Eugène Aka Aouélé, président du conseil régional du Sud-Comoé (Sud-Est).

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer