Écoles d'ingénieurs

Hatem Zenzri (ENIT) : « Nos diplômés iront en Afrique »

Par  | 

Le directeur de l’ENIT veut s’ouvrir aux jeunes Africains. Il espère que les étudiants feront bientôt rayonner l’excellence de l’école tunisienne d’ingénieurs sur tout le continent.

Son deuxième (et dernier) mandat à la tête de l’École nationale d’ingénieurs de Tunis (ENIT) va prendre une dimension continentale. Hatem Zenzri veut placer le développement de son établissement sous le signe de l’Afrique : « Cette ouverture est stratégique pour la Tunisie, pour le continent, pour nos étudiants et pour notre établissement », déclare le titulaire d’un doctorat de l’école des ponts ParisTech (1992). Lors de ses quatre premières années à la tête de l’ENIT (2014-2017), Hatem Zenzri a parfait la réputation de l’école. Travail couronné, puisque celle-ci a obtenu, en septembre dernier, la certification EUR-ACE pour les neuf diplômes qu’elle propose. Ce label garantit un programme d’enseignement en ingénierie conforme aux standards européens.

Centres d’examen au Burkina Faso

Aujourd’hui, une vingtaine de jeunes continentaux – à peine 1 % des inscrits – étudient à l’ENIT. Ils pourraient être « facilement 200 », affirme Hatem Zenzri. Depuis l’année dernière, les jeunes Mauritaniens passent le concours d’entrée chez eux. Des discussions sont en cours au Burkina Faso pour installer des centres d’examen tunisiens.

Nous devons être plus accueillants sans renoncer à notre niveau d’excellence. »

« L’intégration d’étudiants étrangers, notamment africains, a été jusqu’ici un point faible. Nous devons être plus accueillants sans renoncer à notre niveau d’excellence », insiste Hatem Zenzri, qui rêve de faire de l’ENIT le centre de formation des futurs professeurs d’ingénierie du continent. Pour cela, il prévoit d’augmenter le nombre de thèses passées par des Africains.


>> LIRE AUSSI : Bassem Loukil (TAEF) : « Faire des étudiants africains les ambassadeurs de la Tunisie sur le continent »


Doubles diplômes

Le parcours de Wendyam Serge Boris Ouedraogo est souvent cité en exemple. En 2012, l’étudiant burkinabè obtient le 2e prix de la meilleure thèse de doctorat réalisée en cotutelle entre des universités française et tunisienne. Aujourd’hui, il est directeur adjoint des classes préparatoires d’entrée aux grandes écoles à l’université Ouaga II. Le responsable de l’ENIT envisage par ailleurs des partenariats de doubles diplômes avec les meilleures écoles du continent, à l’image de ceux noués par son établissement avec des écoles européennes reconnues (École des ponts ParisTech, INP Grenoble et Toulouse, Polytech Nantes). L’ouverture à l’Afrique, Hatem Zenzri la conçoit dans les deux sens : faire bénéficier les Africains d’un enseignement d’excellence mais aussi encourager les étudiants tunisiens à découvrir les potentialités du continent. « L’école a été créée il y a cinquante ans pour former les ingénieurs qui ont construit les infrastructures de notre pays. Aujourd’hui, nos diplômés doivent aller en Afrique, là où se feront les grands projets de demain ! », s’enthousiasme le directeur.

Hatem ZENZRI, Directeur de l’ENIT, Ecole Nationale des Ingénieurs au campus universitaire Tunis El Manar, 23 mai 2018

Hatem ZENZRI, Directeur de l’ENIT, Ecole Nationale des Ingénieurs au campus universitaire Tunis El Manar, 23 mai 2018 © Nicolas Fauqué/www.imagesdetunisie.com

Humilité

Pour l’instant, les implantations industrielles tunisiennes en Afrique restent rares. En partie à cause d’une différence culturelle. « Les managers tunisiens se comportent comme des Européens quand ils arrivent chez nous. Ils veulent signer les contrats et repartir. Ils manquent d’humilité », regrettait Diop Mbareck, membre du Conseil national du patronat sénégalais, lors du Forum économique africain qui s’est déroulé en avril dernier à Tunis. Hatem Zenzri en a conscience et exhorte ses étudiants à « être plus ouverts, à ne pas céder aux clichés sur l’Afrique », à ne pas garder les yeux rivés de l’autre côté de la Méditerranée. Pour lui, l’exemple à suivre est celui de Lilas SAH qui construit une usine de produits hygiéniques en Côte d’Ivoire : « L’Afrique francophone de l’Ouest est la zone dont le modèle ressemble le plus au nôtre. C’est là qu’il faut commencer pour proposer les compétences de nos ingénieurs. »

Les managers tunisiens se comportent comme des Européens quand ils arrivent chez nous. »


>> LIRE AUSSI : Tunisie : l’école Esprit en quête de partenariats en Afrique de l’ouest


Hatem Zenzri ne croit pas à la fuite des cerveaux.

Pour cela, le savoir-faire ne suffit pas, il faut le faire-savoir. Les cours de langue et de communication se sont développés. Dans la filière génie industriel, 20 % de la formation concerne les enseignements tournant autour du management, de l’entrepreneuriat et de l’innovation. Des cours durant lesquels l’accent est mis sur la capacité à s’adapter selon les contraintes culturelles, logistiques, etc. Surtout, Hatem Zenzri tient à ce que ses élèves aient du temps disponible pour s’investir dans des associations, des clubs. Le mercredi après-midi est donc exclusivement consacré à ces activités. Ce n’est pas un hasard si la branche tunisienne de l’IASTE, association internationale étudiante qui organise des stages à l’étranger pour les étudiants en science ou en ingénierie, a choisi l’ENIT pour installer ses locaux.

Des expériences à l’étranger qui ne riment plus forcément avec Occident. Hatem Zenzri ne croit pas à la fuite des cerveaux. « Les étudiants pensent d’abord à un bon poste. Les grands groupes sont implantés partout aujourd’hui. » Comprendre qu’un « bon poste » peut se trouver dans le bureau nigérian d’une grande entreprise plutôt qu’au siège européen d’une PME !

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Togo

| Banque-Finance-Assurance
logo JA3080P084 AFRICSEARCH  

AFRICSEARCH RECRUTE POUR LA BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ÉTATS DE L’AFRIQUE CENTRALE (BDEAC), DANS LE CADRE DU RENFORCEMENT DE SON ÉQUIPE :

EXPERT EN PLANIFICATION ET EN STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT H/F

MISSIONS

L’Expert en Planification et en Stratégie de Développement est chargé de la planification et du développement de la banque pour assurer l’efficacité des processus de décision au travers de l’analyse et la disponibilité de l’information.

ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES • Au titre de la Planification Stratégique • Définir, planifier, réaliser et contribuer à la mise en oeuvre et au suivi des études économiques de la Banque ; • Suivre les orientations et les programmes de développement économique des pays de la CEMAC ; • Définir des objectifs précis et opérationnels de développement de la Banque en impliquant l’ensemble des acteurs concernés ; • Piloter le programme de développement de la Banque : animation, coordination, validation, respect des échéances, etc. ; • Construire un projet consensuel en précisant les actions prévues, l’échéancier de réalisation ainsi que le plan de financement et de développement ; • Au titre des Etudes • Piloter le programme des études économiques et stratégiques à mener, en identifiant les domaines prioritaires et s’assurer qu’ils sont conformes aux priorités opérationnelles de la Banque ; • Élaborer et rédiger pour chaque pays membre de la CEMAC, des fiches économiques sous forme de fiches de synthèse économiques ; • Contribuer à la réalisation d’études d’impact économique et social des projets financés et à la formulation des stratégies d’intervention et politiques opérationnelles de la Banque ; • Instaurer un cadre de large partage avec le personnel de la Banque à travers la présentation, fiches et notes d’information à l’intention des agents sur les dossiers d’actualité à caractère économique ou d’intérêt pour la Banque. • Au titre de la Statistique : • Collecter les données statistiques relatives à la zone d’intervention de la Banque et à l’environnement économique international ; • Alimenter et de mettre à jour les bases de données micro et macroéconomiques nécessaires aux opérations de la Banque ; • Établir sur la base des projections macroéconomiques des Etats membres de la Banque centrale et des autres institutions multilatérales, des analyses macroéconomiques et de la viabilité de la dette pour chaque Etat membre ; • Contribuer à la production des publications permanentes de la Banque, notamment le Rapport annuel et le Rapport du Président à la Conférence des Chefs d’Etats de la CEMAC ; • Au titre du Suivi des Indicateurs d’Impact Socio-Economiques des Projets et des Programmes : • Définir pour chaque projet et programme financé par la Banque, les indicateurs d’impacts socio-économiques permettant de démontrer, sur la base des données chiffrées, l’impact effectif de l’intervention de la Banque sur l’économie nationale et l’amélioration du cadre de vie des populations ; QUALIFICATIONS & COMPÉTENCES • Avoir un diplôme universitaire niveau Bac + 5 dans les domaines des sciences économiques ou de l’Ingénierie Statistique économique ; • Avoir au moins sept (07) ans d’expérience à un poste d’Expert ou équivalent dans le domaine des études économiques ; • Disposer de connaissances en matière de modélisation économique ; • Connaissance du mode de fonctionnement des institutions financières internationales ; • Bonne maîtrise de l’une des quatre langues : Français, Anglais Arabe ou Espagnol. DOSSIER DE CANDIDATURE • Un CV et une demande manuscrite faisant ressortir la motivation du candidat pour le poste ; • Deux photos d’identité, format 4 x 4 ; • Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois et un certificat de nationalité ; • Des copies certifiées conformes des diplômes d’enseignement supérieur ; • Un certificat de travail attestant des emplois antérieurs et un extrait d’acte de naissance.  

Pour postuler : Les candidats peuvent postuler en ligne à l’adresse infotg@africsearch.com ou au sein du cabinet AFRICSEARCH TOGO sis à NYEKONAKPOE au 63 Boulevard du 13 janvier 81793 Lomé – TOGO. Tél. : +228 22 20 21 04. Date limite de dépôt des candidatures, le Vendredi 31 Janvier 2020 à 18h00 TU.N.B. : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s par téléphone ou par e-mail.

Le descriptif du poste est disponible avec plus de détails sur le site web du cabinet www.africsearch.com   AFRICSEARCH
2020-01-20 15:39:02
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) de la langue française et de la diversité des cultures francophones - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:31:38
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:28:59
full-time
Fermer

Je me connecte