Politique

Cocaïne en Algérie : l’ambassade des États-Unis dément l’arrivée d’enquêteurs américains à Alger

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 17 juillet 2018 à 15:47

Une vue du port d’Oran, en Algérie, en juillet 2017.

L’ambassade des États-Unis à Alger assure qu’aucun agent de la DEA, l’organisme américain chargé de la lutte contre le trafic de drogue, ne s’est rendu en Algérie pour suivre l’enquête sur la saisie de cocaïne au port d’Oran.

Des agents de la Drug Enforcement Administration (DEA), l’organisme américain chargé de la lutte contre le trafic de drogue, se sont-ils rendus en Algérie pour collaborer avec les autorités dans le cadre de l’enquête autour de la saisie record, fin mai, de 701 kg de cocaïne ?

« Aucun agent de la DEA ne s’est rendu à Alger »

Pendant des jours, cette information a agité le microcosme algérois, alors que l’affaire tourne au scandale d’État. « Aucun agent de la DEA ne s’est rendu à Alger », assure l’ambassade des États-Unis.

Contactée, l’ambassade des États-Unis à Alger affirme avoir pris connaissance d’une enquête en cours sur l’affaire de la cocaïne. En revanche, précise la même source, les agences gouvernementales américaines ne sont pas impliquées dans cette enquête.