Diplomatie
João Lourenço, à gauche, le président de l’Angola et Paul Kagame, à droite, président du Rwanda, assistent à la séance d’ouverture du Forum économique mondial, WEF, à Davos, en Suisse, le 23 janvier 2018 © Markus Schreiber/AP/SIPA

Cet article est issu du dossier

Angola : le virage diplomatique de João Lourenço

Voir tout le sommaire
Politique

Angola : João Lourenço bientôt en visite dans la France profonde

Le président angolais, attendu pour une visite en France le 28 mai, se rendra notamment dans une ferme du Sud-Ouest pour évoquer les partenariats agrigoles franco-angolais. A L’Élysée, il rencontrera aussi des patrons français, réunis par Patrick Pouyanné, le PDG de Total.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 22 mai 2018 à 17:43

João Lourenço et Emmanuel Macron, lors du sommet UA-UE à Abidjan, le 29 novembre 2017. © jacovides/SIPA

Le 28 mai, dans le cadre de sa visite officielle en France, le président angolais se rendra dans le Sud-Ouest afin de visiter une exploitation agricole et une école d’agriculture.

Pour diversifier son économie, João Lourenço veut mettre en valeur les terres de son pays et étendre à plusieurs provinces le partenariat agricole franco-angolais qui existe déjà dans la province de Malanje.

Le pétrole reste roi

Pour cela, son homologue français Emmanuel Macron est prêt à débloquer, via l’Agence française de développement, quelque 80 millions d’euros de nouveaux crédits en faveur de projets agricoles angolais.

Mais le pétrole reste roi. Le 28 dans l’après-midi, après son entretien à l’Élysée, Lourenço rencontrera 80 chefs d’entreprise français au Cercle de l’Union interalliée, lors d’une réunion présidée par… Patrick Pouyanné, le PDG du groupe Total.