Musique

Musique – « Al Musiqa » : notes contre clichés

Affiche de l'exposition "Al Musica" ©

L'exposition « Al Musiqa », présentée jusqu’au 19 août à la Philharmonie de Paris constitue par sa seule organisation un symbole pour la reconnaissance de la culture arabe. Son cheminement fin à travers les musiques arabes en font lieu de lutte contre les clichés.

À l’heure où Arabes, musulmans et islamistes sont allégrement confondus, et renvoyés à la barbarie par une frange extrémiste de la population française, l’exposition « Al Musiqa » s’avère salvatrice. C’est d’abord un geste fort : montrer que la culture arabe peut être invitée en grande pompe dans l’un des lieux prestigieux de la capitale, qu’elle a bien droit de cité.

« Le fait que cette expo se tienne à la Philharmonie et non dans un lieu dédié comme l’Institut du monde arabe est éminemment symbolique ! » précise Véronique Rieffel. Mieux, le parcours prouve à plusieurs reprises que la France a aussi puisé dans le terreau arabe (et inversement), et témoigne de métissages nombreux et fertiles.

En déconstruisant les clichés, et en proposant une immersion dans un univers largement méconnu, l’exposition livre en définitive un regard apaisé et stimulant sur le monde arabe.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte