Politique

Corruption en Angola : les députés s’accordent sur deux propositions de lois

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 17 mai 2018 à 14h42
Le président angolais João Lourenço à Abidjan pour le sommet Union européenne - Afrique, le 29 novembre 2017.

Le président angolais João Lourenço à Abidjan pour le sommet Union européenne - Afrique, le 29 novembre 2017. © Geert Vanden Wijngaert/AP/SIPA

Le gouvernement du président angolais João Lourenço a adopté le 9 mai deux propositions de loi, dont une à l’initiative de l’opposition, sur le rapatriement des fonds sortis illégalement du pays.

C’est une nouvelle étape dans la lutte contre la corruption lancée par João Lourenço. Le 9 mai, deux propositions de loi sur le rapatriement des fonds sortis illégalement du pays ont été adoptées, dont l’une est à l’initiative de l’Unita (opposition).


>>> A LIRE – Angola : João Lourenço donne six mois aux fraudeurs pour rapatrier leur argent


Elles seront à nouveau débattues mi-mai afin d’aboutir à un texte unique encadrant le retour des fonds et définissant des sanctions une fois le délai, fixé au mois d’août, dépassé.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte