Politique

RDC : huit intellectuels entrés en clandestinité

Des partisans de l'opposition congolaise, le 31 juillet 2016 à Kinshasa. © John Bompengo/AP/SIPA

Huit intellectuels congolais contraints à la clandestinité depuis plusieurs mois ont trouvé refuge auprès de l’Église catholique et sont sous la protection de la Monusco. Ils sont notamment membres du Comité laïc de coordination, organisateur de trois marches de chrétiens anti-Kabila.

Contraints à la clandestinité depuis près de cinq mois, huit intellectuels congolais membres du Comité laïc de coordination, organisateur de trois marches de chrétiens depuis la fin de décembre 2017, ont trouvé refuge dans des « structures proches de l’Église catholique ».


>>> A LIRE – RDC : Katumbi, Kamerhe, Fayulu… Des opposants soutiennent la marche des chrétiens du 25 février


Sous mandat d’arrêt et d’amener, ils communiquent leur itinéraire à la Monusco avant de se déplacer. Celle-ci leur assure une discrète protection. Ils craignent pour la sécurité de leurs familles.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte